3D
  TDT3D 3D Design, Visualization & Realtime 3D & Visual effects
 


 
Registration !


   
 Focus
Interview with Tim Borgamnn

Interview with Tim Borgamnn

Makingof Escalator

Makingof Escalator by Lionel Verlinden - Autodesk 3ds max

Interview with SideFX / Houdini

Interview with SideFX / Houdini

Makingof Fuchsia

Makingof Fuchsia by Serge Birault

Makingof Spider

Makingof Spider by Adrien Lambert - Autodesk 3ds max

 Les étapes de l'illustration de Serge Birault : Fuchsia

Written by Serge Birault
Date : 2010-04-06 18:27:15


       

L'infographiste Serge Birault nous explique pas à pas les étapes de création de son illustration "Fuchsia", n'hésitez pas à visiter son portfolio sur TDT3D et lui laisser un petit commentaire ;)

Serge Birault :: Fuchsia

1/ Croquis :

Bon, je vais essayer d'être le plus exhaustif possible alors ça risque d'être un peu long. Pour résumé, le but de la manoeuvre est de créer un personnage «cartoon» avec un rendu à peu près réaliste. Rien d'extraordinaire en soi mais j'ai décidé de m'imposer quelques difficultés supplémentaires. Dans un premier temps, la demoiselle doit ressembler à quelqu'un, Maria Gibson, (http://fuchsiag.deviantart.com/) une jeune modèle avec qui j'ai bien sympathisé. Le choix de la référence m'impose une autre option, je vais devoir faire du latex, du caoutchouc et du métal (si vous êtes allé voir la page de Maria, vous comprenez pourquoi ^^), autant dire plein de matériaux qui reflètent énormément. Le surnom de la jeune fille, Fuchsia va aussi m'obliger à utiliser la couleur du même nom, ce qui me donne quelques sueurs froides puisque je ne suis pas très à l'aise avec les teintes trop saturées. En gros, je suis pas sorti de l'auberge …

Serge Birault :: Fuchsia croquis

Je fais très rarement des croquis. Je dessine presque plus sur papier. Je commence généralement par faire des «tâches» et j'affine petit à petit. Pour une fois, j'ai dû en faire un (problème d'ordi) et il reste très basique . Je détaille juste le visage, j'improviserai pour le reste. Je sais en tout cas que les proportions du personnage seront plus «cartoon» qu'à l'accoutumée, je vais donc jeter un coup d'oeil sur la page de mon ami Loopydave (http://loopydave.deviantart.com/), un grand spécialiste du genre. Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas un as de la caricature; je déforme plus qu'autre chose. L'important, c'est qu'on puisse la reconnaître donc, j'essaie de conserver les éléments les plus marquants de son visage : son nez (et quel nez ! ^^), ses pommettes et ses yeux, bien entendu. Les yeux et le regard sont, pour moi, les éléments les plus importants. Je passe évidemment pas mal de temps à regarder le portfolio de Maria pour voir ce que je peux utiliser.

Je fais un petit scan de tout ça et je l'importe dans un nouveau document (A3, 300 dpi).

 

2/ Choix des couleurs :

J'essaie de me fixer maintenant en sachant qu'il sera très simple de changer d'avis par la suite, l'infographie permet ce genre de fantaisies, alors autant en profiter. Je veux que la peau vire vers le magenta car une partie des vêtements seront d'un rose criard. Comme je l'ai déjà dit, j'évite les teintes trop saturées d'habitude alors là, je marche sur des oeufs …

je commence par choisir ce qu'on pourrait appeler ma «lumière ambiante». Je remplie mon calque de fond d'un rose assez violent (#e48bb9). Je vais devoir accorder toutes mes couleurs avec lui. Arf, ça va vraiment pas être une partie de plaisir …

 

3/ Le visage :

Serge Birault :: Fuchsia

Je trouve la bonne référence pour la lumière sur le visage (http://fuchsiag.deviantart.com/art/Lost-Doll-IV-88071244). L'ombrage pourrait sembler un peu complexe mais en fait, c'est beaucoup mieux; Je m'explique. Il est beaucoup plus simple (de mon point de vue) d'obtenir un résultat à peu près réaliste avec des ombres très marquées. Vous vous souvenez de coloriages où toutes les couleurs étaient numérotées et où tout était découpé par zones ? C'est pareil. C'est à peu près la méthode que nous allons utilisée.

Le principal problème va être de trouver le bon contraste. On peu obtenir un résultat réaliste en utilisant n'importe quelles teintes, le seul élément vraiment important, c'est votre contraste. Je définis donc dans un premier temps ma couleur de base et je réalise un aplat avec (sur un calque différent de mon croquis et de mon fond). Je détermine ensuite, sur un autre calque ma couleur la plus foncée et ma couleur la plus claire. J'évite le noir pur, je lui préfère un magenta très foncé. De même, j'évite le blanc pur pour lui préférer un rose très clair. Pour l'instant, j'ai travaillé avec le brush «effet pointilliste» avec une opacité de 100%.

Pour les couleurs intermédiaires, je suis mon découpage. Je baisse maintenant l'opacité de mon pinceau ( en dessous de 20 % en général). Ceci va me permettre de faire des dégradés corrects même si ils sont loin d'être parfaits.

Pour rendre les dégradés plus précis, j'utilise l'aérographe avec une très faible opacité ( moins de 5 %). Je n'hésite pas à faire beaucoup de calques (en les fusionnant régulièrement). Je baisse même parfois l'opacité du calque lui même. Le but, c'est de ne pas transformer votre personnage en santon; trop d'aérographe et vote joli dessin en bitmap va finir par ressembler à du vectoriel. Il faut impérativement garder visibles quelques imperfections de calques fait avec le pinceau pointilliste. A défaut, votre rendu sera trop lisse et pas vraiment convaincant.

Principe de base de l'aérographe : n'interrompez pas un dégradé (sauf si vous avez une bonne raison ^^).

Pour plus d'infos sur l'aérographe, allez jeter un oeil sur le site d'Hubert de Lartigues (http://www.hubertdelartigue.com/), il y a des making-of très instructifs. Je suis plutôt un disciple d'Hajime Sorayama (techniquement parlant en tout cas), je n'ai pas trouvé de tutos de lui sur le net mais c'est trouvable dans certains magazines spécialisés sur l'aérographe. Pour résumé, j'essaie ( à mon modeste niveau ) de faire comme lui. Sur les oeuvres de Sorayama, on peut toujours voir son croquis sous les couches de peintures.

 

4/ Les cheveux :

Pour les cheveux, là aussi, j'ai jeté un oeil à la page de Maria et j'ai choisi une coupe qui me semblait être appropriée (http://fuchsiag.deviantart.com/art/Sunday-Care-Bear-1-70225698). Pas de secret ici, juste du temps … Après avoir fait un grand aplat, je fais le reflet sur la frange en éclaircissant avec un rose assez clair. Pour la queue de cheval, je fais un maximum de cheveux avec un pinceau rond de quelques pixels de diamètre et une faible opacité. C'est un peu laborieux mais c'est un bon moyen pour avoir un résultat correct. Pensez à mettre le tout sur un calque en particulier et différent du fond et des autres parties comme le visage ou le fond.

 

5/ Le latex :

Ma première idée a été de faire du vinyle sur tous les vêtements mais j'ai finalement décidé de faire une partie en latex rose. Le latex reflète beaucoup moins la lumière que le vinyle , c'est donc en théorie plus simple à faire. Là aussi, il vaut mieux chercher des références (en évitant les sites graveleux ^^). C'est en fait assez difficile de trouver le bon dégradé et le bon modelé pour les plis. Ca m'a pris pas mal de temps et je m'y suis repris à plusieurs fois.

L'autre problème qui s'est posé, c'est la source de lumière. J'étais plutôt parti sur une scène extérieure mais tous les matériaux qui reflètent beaucoup la lumière rendent quand même mieux avec un éclairage artificiel et puissant. Après plusieurs tests, je me décidai pour un spot carré même si tout ça n'était pas très logique. C'est une illustration surréaliste après tout ^^

Encore une fois, tout est mis sur un calque à part, après avoir fusionner tous les calques qui ont été nécessaire pour faire cette partie.

 

6/ Le vinyle :

Pour cette matière, nullement besoin d'aller chercher des photos pour m'aider, Sorayama saura ma seule source d'inspiration. Comme je copie sur Sorayama depuis plus de 20 ans, je commence à connaître un peu mon sujet. Premier postulat, ne cherchez pas à faire le plus réaliste possible … Sorayama ne cherche pas à représenter les choses comme elles sont mais plutôt comme elles devraient être ou comme il voudrait qu'elles soient. Les réflexions sont généralement totalement fausses et ça n'a aucune espèce d'importance. Le tout est de suivre une certaine logique. Gardez juste en tête d'où vient la lumière et brodez autour de ça. Je peux difficilement vous aider plus, j'ai tellement fait de vinyle avec mon bon vieil aérographe ou avec un ordi je ne réfléchis plus à la méthode; je suis pas certain qu'il en existe une. Sachez tout fois que, ça aussi, ça m'a pris un temps fou, surtout pour que toutes les parties aient le même rendu.

J'utilise toujours les mêmes pinceaux, l'effet pointilliste la plupart du temps, toujours avec une faible opacité, et l'aérographe pour harmoniser le tout ou pour créer de petits halos de lumière (je sais, c'est kitsch mais Sorayama fait toujours ça ^^).

Comme pour les autres parties, tout est finalement mis sur un calque crée uniquement pour le vinyle.

 

7/ Le cochon :

Au final, c'est quand même lui qui aura été le plus chronophage (j'aime ce mot ^^). Je voulais au départ rendre hommage encore une fois à Sorayama et en faire un «gynoïd» (je suis certain que vous connaissez tous ça). Le problème du chrome, c'est qu'il reflète presque autant qu'un mirroir, donc il faut avoir quelque chose d'intéressant à refléter. L'autre problème, c'est que, notamment à cause de Sorayama, nous sommes habitués à ce que le chrome reflète un joli ciel bleu et un désert. Un autre type de réflexion sonne «faux». De plus, j'ai un peu de mal avec les robots, c'est très délicat de les rendre expressif et je voulais que mon cochon le soit.

Après quelques tests, je décidai finalement de le rendre plus «cartoon» et de lui affecter un matériel plus proche de l'argent que du chrome. Là aussi, je n'ai pas cherché à rendre les réflexions les plus correctes possibles. J'ai tenté de faire au mieux pour que ça rende bien. J'ai quand même pris soin de créer la réflexions du spot carré et de son pied sur l'arrière du cochon, histoire qu'on ne vienne pas me chercher des noises sur l'illogisme de l'éclairage ^^.

Son petit habit en latex est fait de la même manière que celui de Maria. Le collier a un aspect plus plastique, ça permet d'avoir encore un autre type de réflexion.

A part pour l'arrière-train, je n'ai presque pas utilisé d'aérographe, je suis donc resté avec mon pinceau «effet pointilliste», amplement suffisant si il n'y a pas de grande zones à couvrir. La encore, pas de secret pour ce type du rendu, il faut y passer le temps nécessaire. En travaillant pas zones, vous trouverez le temps moins long :)

Mis à part son petit habit en latex (que je fusionne au calque où le reste du latex se trouve), tout est fusionné dans un seul calque, regroupant ainsi l'ensemble du cochon.

 

8/ Les réglages :

On arrive à la partie qui rend l'infographie si facile, comparée à la peinture traditionnelle. Tous les logiciels de 2D offrent un large panel d'outils qui vont permettre de régler le contraste, la luminosité, la saturation, les couleurs, etc … Si vous pensez à séparer toutes les parties sur des calques différents, il vous sera beaucoup plus simple d'effectuer ces réglages sans vous prendre la tête. La non plus, il n'y a pas vraiment de méthode, on joue souvent à l'apprenti sorcier, c'est parfois en testant qu'on obtient des résultats probants.

Pour celui-ci, un peu par hasard, je suis allé voir le site de Mark Ryden (que j'aime beaucoup). J'ai décidé de m'inspirer de ses couleurs pour effectuer mes réglages. Au final, je désature un peu le tout et j'ajoute le ciel derrière. Et hop ! Fini :)

N'hésitez pas à venir poser vos questions ou laisser vos commentaires sur ce Makingof !

Making-of Dynamo Making-of Still Life Timbre en réalité augmentée Les outils de plantes 3D ? Comparatif Terragen Vs. Vue

Copyrights :

Serge Birault
All datas, screen captures, pictures, trademarks, logos,...is copyrighted by their respective owners.


TDT3D 3D Design, Visualization & Realtime  About Informations Navigation Related My account
TDT3D is a magazine and a community of 45274 Members recognized worldwide dedicated to CGI artists.

Our lines of force are 3D, computer art, architecture, digital nature, design and 3D/VR interactive.

©2017 TDT3D - All rights reserved.

Made in Belgium
Who? What?
Advertising
Social network
Legal and privacy
Partners
Contact
Home
News
Featured CG!
Features
Gallery
Videos
Tutorials
Forums
Downloads
Links
3DVF
ARTkm
e-onsoftware
HEAJ
Incubhacker
Kob-one
Ranchcomputing
ZBrush-Fr
Login
Registration !
Forget your ID ?
Online (124 / 0):